Je suis rentrée dans la forêt
Partie chercher des écorces,
Je me suis heurtée à des troncs creux
A l’arbre jamais mort

Des bois ramassés en forêt…Ce que j’aime aujourd’hui

Combinaison blanche enfilée,
la séance commence
La cire d’abeille chauffe
l’odeur caractéristique envahit l’espace,
Un peu d’huile, du pigment noir, elle est prête à modeler

J’aimerais autre chose mais je ne peux pas faire autrement : la longue spirale de cire s’enroule. D’abord et toujours…

Cire, branches, bois, bourgeons se mêlent
Les gestes s’enchainent, font et défont, refont
Ce qui doit émerger prend sa place sans alternative.

Le mouvement s’impose, les branches se dressent
Les constructions fusent

Ne pas oublier

Penser au travail du fondeur qui devra brûler et couler chaque pièce
Préparer le moulage, mettre en relief, travailler la mise en scène…

Nervures, veinures, rides, rameaux, entailles, failles, trous béants, rondeurs,
A la fin de la fonte, restera l’essence

Nervures de vie…

L’appel de la forêt
Nervures – BRONZE 170 CM

Man-grove
Nervures – BRONZE 80 CM
Des ailes me poussent
Nervures – BRONZE 70 CM